- Tome 3 - Le peuple universel - La nouvelle patrie :

Le début du tome 3 : La Forteresse Universelle achève avec tous ses vaisseaux le voyage dans le temps. Prudent, sachant l'importance de l'ébranlement du continuum par l'arrivée de la forteresse Julien a décidé de ne réapparaître qu'à vingt années lumières de la Terre. Tout lui paraît calme. Les sondeurs ne montrent aucune activité dans un secteur de plus de dix années lumière. Alors le cap est mis sur la base de Mars en sachant bien ce que leur venue va entraîner de problèmes. Comment les Etats Confédérés, comment les Survivants vont-ils réagir à toutes ces nouveautés ?

Et toutes ces races ? On peut dire que les conversations vont bon train et une crainte demeure, taraudante : Comment va être acceptée cette notion de supra génome et comment vont réagir ceux qui ne l'auraient pas ? Et puis Julien et les siens sont devenus de véritables " Chevaliers du Bien ". Toutefois leur expérience passée a montré que tous les survivants sont devenus de véritables descendants Akars. Les questions s'entre choquent dans la tête de tous, et ceux qui ont été sauvés par Julien et les siens craignent aussi de cette minute qui va suivre l'accueil.

Et que dire de leur puissance au niveau de leurs vaisseaux. Burton rentre en contact avec les bases de la Lune et de Mars . L'indicatif apparaît. Mais le silence s'appesantit. Rien. Les parasites qui crépitent et un signal automatique de référence. Rien et à cette distance ils sont trop loin pour tenter une jonction télépathique. Tous se regardent et la peur, insidieuse étreint leur cur. Ou sont passés les leurs, pourquoi cette absence de réponse ? La seule certitude : les deux bases existent puisque le signal automatique est reçu. Revenir de si loin, mais ne reviennent-ils pas trop tard ? Julien hésite et demande : - Darmont, normalement nous devions arriver le sur lendemain du départ des trois cargos qui devaient nous rejoindre dans le passé ? - Oui Julien, sur nos standards l'approximation est bonne, décalage de seulement 30 minutes pour 20000 ans. Insignifiant. Je ne comprends pas. La Terre, Mars, la Lune envoient un signal mais pas de réponse. La pire des angoisses étreint tout l'équipage, ceux qui ont des amis et de la famille, mais également ceux qui viennent d'être sauvés par les Survivants, ceux qui doivent tout à ce peuple, ceux qui ont décidé de les suivre . Minjilva, Posios, les jumelles... se rapprochent de Julien et partagent avec lui son attente, son angoisse. Chapitre I Posios rejoint Julien - Courage, Ami, tu dois te préparer. Nous avons déjà vécu une de ces situations et c'est le combat qui nous attend. Et le Yapos résume la sensation générale. Julien entouré de ses enfants, de sa femme, de ses surs et de Swengt regarde Posios : - Tu as raison, Ami, l'inquiétude est la pire des choses avec l'incertitude. Allons, en avant, mais préparons nos forces. Position de combat, protection maximale pour tous, hologrammes au maximum, séparation des mastodontes. Oh ! Combien ces ordres semblent simples et oh ! Combien l'espace paraît soudain exploser de navires . Tous les mastodontes sont multipliés par trente, ainsi que la forteresse et que la Nouvelle Espérance. Chaque vaisseau est distant de l'autre d'environ dix kilomètres. Dans l'espace c'est alors, vaisseaux et hologrammes confondus une immense planète qui apparaît. Une planète menaçante. Se retrouvent les mastodontes avec Mengs aux commandes de l'Ouzgan, Darmont aux commandes de la Nouvelle Espérance, Pierre aux commandes de l'Incroyable, Posios aux commandes du Yapos, Whylow aux commandes du Kundras, les Berthet aux commandes du Djian, Girot et Min Rein Gue aux commandes du Leitonie, Bhen Laï et Quen Lai aux commandes du Minvers, et Kharon et Vénusia aux commandes de l'Arkos. Julien et les siens restent aux commandes de l'Initial, et c'est à Nosinos, Nusios et Josua Artares et Léo Busch de diriger la forteresse. Quant aux deux chasseurs, aux vaisseaux Leitoniens et aux trois cargos le France, le Canada et l'Australie ce sont de plus jeunes pilotes ainsi que des pilotes Leitoniens et Arkos qui s'en chargent. L'escadre est terriblement impressionnante et Julien la fait s'étendre progressivement dans l'espace jusqu'à occuper une superficie de un million de kilomètres carrés. Les boucliers défensifs, fortement irisés renforcent cet aspect terrorisant. Ainsi contrairement à ses habitudes Julien décide d'arriver en montrant sa force. - En avant, vitesse supra luminique exponentielle 4 ! Rapidement le paysage change et la masse des vaisseaux paraît se propulser vers l'avant. Plus que six années lumières, et toujours rien, plus que quatre et toujours rien, plus que deux, plus qu'une, ralentissement, l'escadre arrive aux confins du système solaire et voit immédiatement pourquoi rien ne répond et tous ressentent en même temps une vague d'angoisse et de panique montant du système solaire. Il y a de quoi. Vingt croiseurs Impériaux et leurs escorteurs encerclent la Terre et Mars. Dans l'espace les arrivants repèrent les carcasses noircies et dérivant des trois escorteurs gagnés à l'Empire. Il y a des morts parmi les survivants et parmi la population terrienne. En effet l'empire a frappé très fort, détruisant d'un coup les trois escorteurs, des bases au sol sur la Terre et la Lune. La panique a saisi tout le monde et Anton Barkhares chargé de la défense est acculé. Julien arrive alors que le Hiérarche de l'escadre lance sur les ondes : - Habitants de cette minuscule planète rendez-vous sans conditions ou bien nous vous exterminons, comme nous venons de détruire vos bases et votre misérable flotte ! Alors Julien intervient. Sa sur Leilila s'approche de lui et la métamorphose incroyable se produit. Leurs deux corps ne forment plus qu'un tandis que dans le poste de pilotage Julien donne la main à Christine son épouse, sa sur Minjilva, sa fille Françoise et à Lyou sa petite fille. Swengt reste littéralement soudé à lui. Une lueur bleue envahit la cabine et Julien apparaît sur les écrans de la Terre, de Mars, de la Lune et sur tous les écrans de la flotte de l'Empire. - Un instant Hiérarche, votre petite flottille ne peut rien contre la nôtre, et vous allez payer cher votre vilenie. Attaquer une planète non belligérante, détruire des vaisseaux sont des crimes, et je suis là pour vous les faire payer ! Que peuvent vos malheureux vaisseaux contre mon armada? Au moindre signe contre nous ou contre nos planètes nous vous détruisons ! Le Hiérarche Nadour Ben Daï, proche parent de l'empereur regarde les écrans et n'en croit pas ses yeux : au moins cinq cents vaisseaux. D'accord une centaine de petits, mais au moins trente forteresses d'un diamètre incroyable ! Et ce diable d'homme avec cette lueur dans ce poste de pilotage, et quasi sans hommes devant les écrans. Hallucinant. Le Hiérarche en reste sans voix. Et c'est alors que tous reconnaissent la voix de Mengs Che Gue interpellant un de ses parents commandant un croiseur impérial : - Alious Che Gue, c'est bien toi cousin, tu te rappelles de nous et de nos projets. Et bien Julien les réalise, rejoins-nous ! Nous sommes libres avec eux !

Un flottement certain agite la flotte ennemie et les astronefs semblent hésiter. Julien demande à Maître Tong et aux Yapos de coordonner le sauvetage des leurs prisonniers des épaves des escorteurs. Immédiatement dans la forteresse Maître Tong aidé d'un millier de Survivants entre en action. Dans un des vaisseaux il est plus que temps car il est proche de l'implosion finale. Les deux autres ont des quartiers isolés et encore en assez bon état. La télé-portation s'organise et les sauveteurs arrivent aisément à télé porter les équipages. Au total c'est quinze milles personnes qui sont sauvées, sur un effectif de quarante milles membres d'équipage. En plus deux cents blessés sont évacués. Les rescapés sont perdus dans l'immensité de la forteresse. Encore heureux qu'ils reconnaissent Maître Tong mais tous voient les transformations apparues et des personnes qu'ils ne connaissent pas. Ces nains si gentils qui s'occupent d'eux et ces autres races humanoïdes. Les Ouzgans font merveille dans les secours. Sandrine Barkhares est parmi les survivants. Elle commandait la flotte et immédiatement on la conduit à Julien. À l'entrée du poste de pilotage elle reste muette de stupeur devant le spectacle qui s'offre à elle. Julien donnant la main aux siens, entouré d'une lueur bleutée, les tableaux palpitants avec juste trois jeunes pilotes à certaines commandes. Incroyable pense-t-elle et aussitôt la voix de Julien s'insinue en elle: - Mais oui Sandrine, c'est bien nous, mais notre quête nous a mené loin, aux frontières du passé et de l'avenir. Nos possibilités psychiques sont magnifiées, ainsi d'ailleurs que notre armement, mais cela tout le monde le voit. Par contre nous pouvons transmettre notre pouvoir à ceux qui ont été prévus de tout temps pour le supporter et l'utiliser. Valentine et Christa vont te l'expliquer et vous aider, Quant aux médecins ils s'occupent des blessés. Notre âme est très triste à la pensée de nos morts, mais l'Empire devra payer pour eux ! Valentine vient vers Sandrine, mais cette dernière tient à faire son rapport qui est alarmant : - Julien les installations au sol de Mars et de la Lune ont souffert. Près de vingt millions des nôtres sont morts dans l'attaque ! Quant à la Terre les dégâts sont plus limités surtout des bases militaires et notre astroport . Les pertes concernent les nôtres environ deux millions et cent millions de terriens. Ce fut horrible. Ils n'ont pas cru que tu n'étais pas là et s'apprêtaient à nous détruire. Le conseil des États Confédérés Solaires t'a lancé un SOS mais tu étais déjà sur le voyage de retour. Julien ta flotte je lis. Mon Dieu des Hologrammes. Mais alors nous sommes perdus. Et Sandrine s'effondre en pleurant. C'est alors que Minjilva et Françoise lui parlent : - Non. Nous avons vaincu une flotte de plus de trois cents vaisseaux avec seulement l'Incroyable et la Nouvelle Espérance. Quant à Julien avec l'Initial il a livré une bataille mémorable dans un système solaire où à lui seul il a détruit une flotte identique à celle de l'Empire . Nous avons d'ailleurs failli le perdre avec sa Sur Leilila. Sandrine, rejointe par Mathias Daforge reprennent courage mais ne peuvent s'empêcher de dire : - Sa sur ? Mais Julien est fils unique - Et non murmure la voix de Leilila mais l'histoire est longue et je ne peux vous la raconter. Vous assisterez à notre incroyable métamorphose à Julien et à moi, Nous ne formons qu'un actuellement ! Alors Sandrine essaye de sonder l'esprit de Julien, mais une sorte de mur psychique est dressé. Alors elle voit dans son esprit Julien arriver au pied de ce mur et l'inviter à entrer et immédiatement elle sait, elle sait tout, leur longue histoire, la rencontre avec Leilila, la lutte contre les abominables Wrkoswu, la nouvelle race des descendants des Akars, le supra génome et soudain elle sent en elle une réaction qui se déclenche. Elle aussi va appartenir à la nouvelle race et se tournant vers Mathias elle comprend que Julien à commencer le transfert des nouveaux pouvoirs par voie télépathique vers eux et vers les rescapés. Alors Sandrine et Mathias s'abandonnent aux soins de Valentine et de Christa et rejoignent les autres rescapés. Plusieurs membres de toutes les races sont là et en communion télépathique tous échangent leurs souvenirs. Mengs Che Gue interpelle Julien : - Nous ne pouvons pas prendre le risque d'abandonner certains des nôtres qui comme moi avaient rejoint l'opposition aux tyrans de l'Empire. Ils sont nombreux semblent-ils dans la flotte et deux croiseurs impériaux et trois escorteurs veulent nous rejoindre. Comment faire ? Julien demande alors à Maître Tong, à Whou Laï, à Mengs Che Gue et aux Yapos, aidés par les jumelles Anjaïs et Angelas (dont le sens de la justice et de la vérité est particulièrement aiguisé) de rechercher les opposants et permet à Mengs d'entraîner vers la forteresse les navires qui le souhaitent. Aussitôt deux croiseurs et trois escorteurs quittent la formation de l'Empire laissant derrière eux vingt navettes contenant ceux qui sont restés fidèles à l'Empire. Cette manuvre les sauve car le temps de recueillir les navettes les vaisseaux de l'Empire ne peuvent tirer, sous peine de déclencher le feu de Julien ! Ainsi Alious Che Gue et ses hommes aux commandes du croiseur impérial Rhu 12, Gentour Daï et ses hommes aux commandes du croiseur impérial Rhu 23, Kinner Laï et ses hommes aux commandes de l'escorteur 235, Chieston Laï et ses hommes aux commandes de l'escorteur 258, et la seule femme commandante chez les humanoïdes Nouadir Che Gue et ses hommes aux commandes de l'escorteur 958 rejoignent la flotte. Ainsi trois cents milles humanoïdes passent sous les ordres de Julien. Ce dernier envoie immédiatement dans chaque vaisseau un groupe formé d'humanoïdes, d'un ovoïde de Schwar's, d'Arkos, de Leitoniens, de Minvers, de Djians d'Ouzgans et bien sûr de Terriens. Ces groupes ne sont pas armés et tous arrivent avec des psy pax pour permettre très rapidement les échanges télépathiques. Puis Julien demande à Mengs de rechercher d'autres fidèles dans la flotte de l'empereur. En fait ils n'en trouvent qu'une centaine. Prouvant bien que le mal n'attire que le mal. Très rapidement malgré leur dispersion cette centaine de fidèles rejoint Mengs. Mais tous ces faits ne font qu'envenimer la colère de Nadour Ben Daï. Il ne décolère pas dans son poste de pilotage. Trois escorteurs et 2 croiseurs impériaux passés à l'ennemi ! Inacceptable ! Il faut punir ces impudents. C'est ainsi que le perçoit l'être Julien-Leilila qui vient de se glisser dans l'esprit de Nadour Ben Daï et Leilila ne peut s'empêcher de lui imprimer le désir :- Il faut qu'ils rendent ce qu'ils ont pris et l'être Julien Leilila réintègre le poste de pilotage de l'Initial au moment où le Hiérarche fou de rage explose sur les écrans. - Scélérats, voleurs, rendez-moi mes vaisseaux sinon je vous détruis ! Julien de laisser le plaisir à Lyou de réponde : - Si vraiment c'est votre désir, les voilà. Soudain, dans l'espace les trois carcasses, maintenant vides d'occupants de ce qui furent trois escorteurs de l'empire, paraissent prisent par une main géante et propulsée avec une force incroyable sur la flotte ennemie où elles sèment la panique en explosant contre les coques et envoie au tapis deux escorteurs et deux croiseurs. En même temps l'être Julien-Leilila annonce sur le ton de la conversation mondaine : - Cher Nadour Ben Daï j'ai un cadeau pour vous. Regardez vos coursives, vos sas et vos salles des machines. Une série de plusieurs centaines de grenades atomiques sont télé-transportées dans les différents endroits cités par Julien en quelque seconde, et paraissant sortir du néant, l'air brasillant légèrement les grenades terminent leurs courses soit dans une coursive, soit dans un sas, soit dans la salle des machines. C'est un mélange de grenades ordinaires et de quelques-unes atomiques. En fait Julien ne veut pas, pour l'instant, détruire l'escadre ennemie, mais paniquer cette escadre pour l'amener à fuir et forcer l'Empire à une démarche de paix. Les grenades remplissent à merveille leur rôle. Les explosions sont un peu partout dans les soixante-dix appareils restant. Des explosions sortant du néant, mais qui font du dégât et des victimes. Et même une dans la salle des machines provoque une panne grave et dans un autre escorteur ce sont les réserves de torpilles qui ont reçu la grenade atomique, ce qui entraîne l'explosion de ce dernier. Visiblement l'escadre est secouée. La belle organisation de l'Empire disparaît. Plus que de la panique et même le comble pour des légions de l'empire un croiseur impérial vient de faire un brusque écart torpillant deux escorteurs ! Le visage de Julien s'éclaire d'un sourire et ses compagnons perçoivent son sentiment de soulagement. Mais . . . . .